Les piercings

Il est important de se renseigner avant de fixer son choix. Plusieurs parties du corps peuvent se faire percer mais les conséquences et les bijoux accessibles diffèrent d’une partie à l’autre. Parmi les plus populaires :

Le nez : Il n’est pas trop sensible et pour ce perçage, les bijoutiers qui percent les oreilles peuvent le faire. La guérison est relativement courte et le perçage se fait avec une pin (comme une boucle d’oreille, droite avec une pierre au bout). Après le temps de guérison, on peut choisir de la garder ou de mettre un anneau.

Le nombril : La plupart du temps très peu sensible, la guérison est cependant longue et l’infection facile à faire. On perce d’abord avec un anneau mais on peut changer après. Il faut faire très attention de ne pas accrocher l’anneau dans les vêtements et le protéger durant la nuit avec un pansement stérile fixé avec du ruban adhésif pour la peau (pendant la guérison seulement).

La langue : Sur le coup, le perçage est indolore. Mais la guérison est très longue et douloureuse. Il faut éviter les aliments ou les liquides chauds et fibreux et il faut se rincer la bouche avec un anti-germe (listerine, etc) après chaque consommation (nourriture, liquide, cigarette, etc) pour éviter l’infection.
La voix peut changer mais tout redevient normal après quelques jours, seule la douleur reste plus longtemps. Après la guérison totale, on peut changer de barbelle (le bijou spécial pour la langue) pour une plus courte. Car la barbelle de perçage est relativement longue, à cause de l’enflure que subit la langue dans les premiers jours.


Le sourcil : Peu douloureux, ce perçage guérit assez vite (naturellement, tout dépend de la personne). On peut se faire percer avec un anneau ou une barbelle (spéciale pour le sourcil). Il faut faire attention pour ne pas l’accroche dans les vêtements, cheveux, etc.


Dans toutes les bonnes pharmacies, on peut trouver un désinfectant (le perceur peut en vendre aussi) pour la peau. On peut très bien s’en servir pour les perçages (sauf la langue où on doit utiliser un rince-bouche désinfectant) pour éviter l’infection et ainsi diminuer la douleur. Ne jamais utiliser d’alcool à friction pour désinfecter, car c’est énormément douloureux et ça peut faire déformer le trou de perçage.


Avant de se faire percer, il faut s’assurer que les bijoux sont désinfectés et les aiguilles (si utilisées) le soient également. C’est important car on peut aussi attraper l’hépatite B et C et le SIDA, comme pour les tatouages. Les risques sont moins élevés, mais mieux vaut prévenir que guérir !

On en parle sur le forum