Le racket : que faire?

Comment réagir en cas de racket ?

Qu’est ce que le racket ?

Le racket est un problème souvent sous-estimé par les adultes pourtant il résulte de ces actes un double traumatisme qui est bien difficile de surmonter pour un enfant et aussi pour un ado. Il faut tout d’abord différencier deux types de racket : en premier lieu, le racket unique (on te braque ton scooter par exemple) en second lieu, le racket continu (chaque jour, le même groupe de « grands » te demande de leur apporter une certaine somme d’argent)

Le racket unique est un vol en réunion avec menace ou violence (article 311-9 et 311-11 du nouveau Code pénal). C’est un acte de grande brutalité pouvant donner lieu à des blessures plus ou moins grave de la victime. Donc le premier traumatisme est celui du vol et le second, celui de l’agression. Il faudra donc traiter les deux séparément et complètement, c’est à dire autant les conséquences physiques que les conséquences morales.

Le racket continu est plus vicieux, plus cruel car il consiste à transformer la victime en coupable sous la menace de quelque chose de si terrible qu’il s’agit d’un non-dit (tu vas voir ce qui va t’arriver) Les victimes sont souvent jeunes et faibles et on leur demande de voler des personnes qui ont un lien affectif avec eux. Cela s’appelle de l’extorsion (article 312-1 du nouveau Code pénal) Au traumatisme de l’agression s’ajoute celui de la culpabilité.

Qui rackette ?

Il faut savoir que le racket est un acte de lâche ! Le racketteur agit en groupe car c’est un faible. Seule la présence de ses complices lui donne l’ascendant sur toi ; seul il fuirait ! Le racketteur joue sur deux sentiments très déstabilisants : la peur de la violence et celle si est d’autant plus effrayante que tu ne t’es jamais battu (ces individus ne s’en prennent jamais aux bagarreurs) ; le second sentiment est la culpabilité : il te fait croire que tu deviens son complice car il te persuade que tu es un voleur et qu’à ce titre tu es plus punissable que lui.

Le racketteur est aussi un comédien. Il sait à la perfection jouer par ses attitudes sur les sentiments de peur, de honte, de culpabilité selon tes propres réactions. Il est faux de dire que se sont des brutes sans cervelle, leur intelligence est proportionnelle à leur fainéantise et le plus souvent elle en est la cause. Ils veulent gagner de l’argent sans travailler et très rapidement. Ce sont des prédélinquants dont on peut être sûr qu’ils récidiveront. Il faut donc les arrêter le plus vite possible.

Que faire et que risquent-ils ?
La méthode la plus efficace, c’est porter plainte. Je t’entends déjà : ça ne sert à rien ! La situation a bien changé depuis la loi Sarkozy de 2003. La responsabilité des actes de délinquance est descendue de 16 ans à 12 ans. Tous les racketteurs sont devenus punissables et ta plainte devient donc efficace pour les empêcher de nuire. Pense à toi mais pense aussi aux autres victimes ; tu n’es pas sa seule victime et tu n’es pas la dernière. Les complices du chef de bande risquent la même peine. Les peines sont lourdes, jusqu’à 15 ans de prison et 150 000€ d’amende, selon l’âge et les conditions (article 311-9 et suivants, 312-2 et suivants du nouveau Code pénal) , la peine de prison passe à 30 ans si tes agresseurs sont armés et la perpétuité en cas de décès (article 311-10 et 312-5 du nouveau Code pénal) ; même les plus jeunes peuvent être condamnés à des mesures éducatives dans un centre d’éducation surveillé donc loin de chez toi et du collège ou du lycée. Et une des premières mesure qui sera prise consistera à les éloigner de leur victime : interdiction de séjour (article 311-14 du nouveau Code pénal), c’est à dire toi. Je te rappelle que la simple tentative (donc ils n’ont pas réussi) est punie des mêmes peines.

Tu peux te rendre au Commissariat de ton quartier accompagné d’un adulte ou même tout seul ; tu seras pris en charge par les agents de police que tu y rencontreras. Ils prendront d’abord toutes les précautions pour te protéger. Mais si cela te fait peur, parles-en à un adulte responsable avant… ou même aussi sur ce forum. On t’aidera à surmonter ce moment difficile.

Maintenant il est bon aussi de tenter d’éviter le racket ; pour cela, trois moyens essentiels :
Ne pas porter d’objet susceptible de provoquer la tentation (portable, fringues de marque, bijoux, etc.)
N’avoir qu’un minimum d’argent sur toi et ne pas le montrer.
Essayer de ne pas te déplacer seul, les bandes de copains ça sert aussi à ça.



Mais en tout état de cause :
NE TE LAISSE PAS FAIRE
Article de DocteurZozo