La contraception en questions.

Existe-t-il plusieurs tailles de préservatif ?

Oui, Il y a 2 tailles de préservatif. Il y a ceux pour les super-normaux « régular » dont la verge mesure entre 14 et 23 cm, et les « king size » pour ceux dont la verge fait plus…et ce n’est pas tout le monde. Ne soyez donc pas prétentieux. Un préservatif trop grand se perd. En plus les préservatifs de grande taille sont un peu moins variés que les normaux (pas d’effet retard, pas de préservatif texturé, parfumé ou coloré) En dessous de 14 cm, vous êtes mal parce que vous devrez tenir le préservatif pendant tout le rapport sinon vous risqueriez de le perdre aussi.


Existe-t-il un préservatif pour les filles ?

Oui, c’est assez nouveau, ce n’est pas pratique mais ça existe. C’est un truc assez grand qui se fixe sur le col de l’utérus ; il faut sortir de polytechnique pour l’installer et ça dure longtemps à mettre donc il faut le mettre avant quoi que ce soit ! Soyez sympa les mecs, épargnez ça à vos copines.



Un préservatif protège-t-il de tout ?

Bah non, ça serait trop simple ! On va le faire dans l’ordre :

Les bébés : Dans ce cas, le préservatif est un anticonceptionnel efficace à plus de 95%. Dans les 5% qui restent vous avez le préservatif poreux, le déchirement et la perte de la capote.

.Les MST : Là c’est un peu plus compliqué, le préservatif protège de la plupart des MST à 95% (Blennorragie, SIDA, syphilis, etc.)Les risques sont les mêmes que pour les bébés. Mais un préservatif ne fera jamais rien contre les morpions (charmantes petites bébêtes proches des poux) ou l’herpès (infection virale qui se transmet par le sexe mais aussi par la bouche) Je sais, le dossier n’est pas sur les MST mais ça n’est jamais mauvais de le rappeler !.


Si je ne supporte pas le préservatif ?

Vous ne le supportez pas physiquement. Pour cela, il existe des préservatifs dits « anatomiques » dont la forme est incurvée, plus confortable. Choisissez donc ceux-là !

Vous faites une allergie au latex. Non, non, ne rigolez pas, ça existe l’allergie au latex ! L’industrie pharmaceutique a donc créé des préservatifs anallergiques qui remplacent avantageusement les anciens préservatifs en boyau de chèvre.

Comment prendre la pilule ?

1ère étape : On va chez le gynécologue. C’est en effet le seul à avoir la compétence à diligenter l’ensemble des examens préalables à la prise de la pilule pour l’adapter à votre profil hormonal afin d’éviter les effets secondaires.

2ème étape : Il faut la prendre et ne pas l’oublier… J’ai l’air de vous prendre pour des débiles mais qu’est-ce que c’est fréquent !!! Vous n’avez qu’a suivre le planning sur la plaquette ; il faut juste savoir lire…


Et si je l’oublie ?

Bah ! Si vous n’avez pas de rapport sexuel ce jour-là, ça n’est pas grave, vous la prendrez demain. Mais attention, une seule, comme si vous ne l’aviez pas oublié ! Il est dangereux d’en prendre deux car vous doublerez la charge hormonale.

Si vous avez eu un rapport sexuel et que vous vous apercevez, après, que vous avez oublié votre pilule, vous allez tout de suite au planning familial pour prendre, ce qu’on appelle la « pilule du lendemain » On ne vous embêtera pas et c’est pris en charge pour les mineurs. Mais attention, n’en abusez pas, c’est du lourd ! La charge hormonale est terriblement importante, c’est une mesure d’URGENCE.


J’ai entendu parler de spermicide

Ouais, ben oubliez ! Si vous comptez là dessus, vous avez intérêt à aimer les enfants… Vous pouvez à peine l’utiliser comme complément d’un autre moyen anticonceptionnel.


Si je me retire avant l’éjaculation ?

Ouais ! On va faire toutes solutions qui ne marchent pas d’un coup… Le liquide séminal qui lubrifie votre gland contient des spermatozoïdes donc vous pouvez féconder votre partenaire sans avoir éjaculé. Donc méthode inefficace !


Quelles sont les autres méthodes inefficaces ?

La méthode des températures. Nonobstant le fait que la fille doit prendre sa température TOUS LES JOURS, l’élévation de la température est parfois si minime qu’elle passe inaperçue. Donc on oublie !

Le comptage des jours à partir des règles. Cette méthode est trop imprécise et dans 95% des cas on rate son coup, d’abord parce que la durée des règles est variable selon les filles. Ensuite, les ovules et les spermatozoïdes vivent parfois plus longtemps que prévu et donc la fécondation a lieu.


Et si… ?

Et si ? Vous ne devriez jamais en arriver là… Mais à partir de ce moment là il vous reste 12 semaines pour réagir. Je n’ai pas de conseil, c’est à vous et à votre conscience de faire le bon choix.

Article de Docteur ZoZo.

On en parle sur le forum